intouchables : sexualité et handicap

Intouchables démystifie le sujet de la sexualité des personnes handicapées

intouchables : sexualité et handicapIntouchables sera définitivement le film de l’année. Dans les salles depuis le 2 novembre, le film réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache affole les box office avec déjà plus de 9 millions d’entrées, ce qui le place au 11ème rang des films français les plus vus, devant le phénoménal Dîner de Cons. Au-delà du grand divertissement, Intouchables aborde de nombreux sujets relatifs au handicap, notamment la sexualité.

Intouchables c’est l’histoire de deux hommes que tout oppose : Philippe, un aristocrate plein aux as qui se retrouve tétraplégique après un accident de parapente et Driss, un jeune de banlieue à peine sortie de prison, indiscipliné et d’une grande spontanéité. Envers et contre tout, Philippe embauche Driss pour s’occuper de lui au quotidien et le télescopage de ces deux univers crée une comédie à plusieurs niveaux de lecture autour de la thématique constante du handicap.

La pédagogie par l’humour et la générosité, une stratégie particulièrement efficace dans Intouchables. Des personnages hilarants, un humour constant à travers les vannes des protagonistes donnent aux spectateurs l’opportunité de considérer le handicap sous un jour nouveau, sans pitié ni voyeurisme en train de compassion. Pour autant les réalisateurs n’ont pas évité les débats liés au handicap : la dépendance, le regard des autres, le recrutement des auxiliaires de vie (et leur absence de formation), la peur de la différence mais également la sexualité des personnes handicapées.

Philippe est tétraplégique, de ce fait il n’a aucune sensation dans une grande partie de son corps, notamment les organes sexuels. Dans un premier temps, Driss s’interroge sur ses capacités et son intérêt à avoir une vie sexuelle. Philippe présente ses propres ressources de plaisir sensuel, en l’occurence les oreilles et très vite la situation évolue de façon très intéressante (nous n’en dirons pas plus, par respect pour les lecteurs qui n’ont pas encore vu le film).

Intouchables : on rit du début à la fin, on est touchés par ce sentiment de solidarité mutuelle entre les deux personnages principaux et les séquences s’enchaînent avec une fluidité exemplaire. Cerise sur le gâteau, le film remporte avec succès le challenge de la sensibilisation du grand public à la sexualité et la parentalité (Philippe a une fille), entre autres, des personnes handicapées.

Ministère du handicap

En France, aucune aide pour les parents handicapés qui ont des enfants

Ministère du handicapLa sexualité des personnes handicapées a intégré depuis quelques mois le monde politico-médiatique et commence à secouer le grand public. En revanche être parent quand on a un handicap reste pour le moment sans visibilité, à tel point que ce sujet n’est traité dans aucune loi française et qu’il est impossible d’avoir une quelconque forme d’aide à ce jour.

La loi n°2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées votée par le gouvernement le 11 février 2005 prévoit un ensemble d’aides permettant aux personnes en situation de handicap d’accéder à une vie autonome. Adaptation du domicile, aide humaine, accompagnement animalier, aménagement du véhicule, normes d’accessibilité pour les bâtiments accueillant du public…

La PCH regroupe aujourd’hui la quasi-totalité des besoins des personnes handicapées, elle est ouverte aux enfants et adolescents handicapés depuis le 1er avril 2008 ainsi que pour les personnes âgées de moins de 75 ans (dès lors que les critères pour l’attribution de la PCH étaient remplis avant 60 ans). En revanche aucune solution n’est prévue pour les personnes handicapées qui ont des enfants et dont ils ne peuvent s’occuper seuls.

Avoir un enfant quand on est handicapé n’est pas chose impossible ! On peut tout à fait élever un enfant et lui donner de l’amour, qu’on soit valide ou qu’on vive avec un handicap. En revanche on peut avoir besoin d’aide pour l’accomplissement de certains actes de la vie quotidienne.

Il n’est pas question ici de blâmer l’organisation des MDPH mais plutôt de s’interroger sur la réflexion des législateurs. Pourquoi n’y a-t-il rien d’envisagé pour ce type d’accompagnement ? Après tout, il s’agit bien d’une aide à une personne handicapée. Une loi n’est jamais parfaite du premier coup, il est toutefois surprenant qu’après sept ans d’application le sujet n’est toujours pas été traité.

Permettre aux personnes handicapées qui ont des enfants, ou qui le souhaitent, de pouvoir bénéficier d’aides (technique ou humaine) serait une grande avancée sociale, elle renforcerait l’idée d’un accès à une vie « normale ». Aujourd’hui bon nombre de couples mixtes ou composés de deux personnes handicapées ont peur de fonder une famille, par crainte de ne pouvoir s’occuper de leur bébé.

logo NRJ12

NRJ12 : l’émission « Tellement Vrai » recherche une personne handicapée en couple avec une personne valide

logo NRJ12Il semble bien que la société de production de Jean-Luc Delarue, Réservoir prod, s’intéresse de plus en plus à la sexualité et la parentalité de personnes handicapées ! Nous avons été abordés par une journaliste du groupe qui lance un appel à témoins auprès des personnes en situation de handicap qui sont en couple avec une personne valide.

Il y a un mois, nous étions contactés pour diffuser un appel à témoins à destination des hommes handicapés qui souhaitent devenir père à tout prix, dans le cadre d’un reportage diffusé sur M6. Aujourd’hui c’est au sujet de l’émission « Tellement Vrai » sur NRJ12 que nous sommes mis à contribution ! Il s’agit cette fois de recueillir le témoignage d’une personne handicapée, homme ou femme, en couple avec une personne valide.

Une occasion rêvée de faire la pige aux clichés sur l’amour et le handicap ! Nous espérons que vous serez nombreux à contacter la journaliste et à diffuser cette information. Si vous préférez, vous pouvez nous faire part de votre envie de participer à l’émission dans les commentaires de cet article, que nous ne manquerons pas de relayer à Karine.

Je suis Karine, journaliste pour la société Réservoir prod, pour laquelle je réalise un documentaire pour l’émission « Tellement vrai » diffusée sur NRJ12.

L’idée est de dresser un portrait (80 minutes) de quatre personnes sur le thème : Trouver l’amour quand on est « différent » aux yeux de la société.

Pour ce reportage je recherche un homme ou une femme handicapé(e) en couple avec une personne non handicapée.

Au travers de ce reportage, nous souhaiterions répondre à certaines questions telles que : Handicapés de naissance ou victimes d’accidents, physiquement affaiblis et parfois dépendants, comment concilier vie de couple et handicap ?

Quelle vie amoureuse peut-on avoir quand on est en fauteuil roulant ou amputé ? Comment accepter d’être aimé quand on ne se croit plus capable de séduire ? Quelle vie de famille peut-on construire quand on est invalide ?

Quelques éléments de réponse que des personnes valides nous raconteront comment l’amour leur a permis de surmonter le handicap de leur conjoint. Des personnes handicapées nous expliqueront que handicap et vie de couple épanouie ne sont pas incompatibles même s’il n’a pas toujours été facile de trouver l’âme sœur.

Si vous êtes intéressée pour collaborer à ce reportage et pour plus de détails, vous pouvez me joindre au 01.53.84.29.56 ou par mail kchevalier@reservoir-prod.fr

journal tele france 2

Un reportage sur l’assistance sexuelle dans le JT de 20h sur France 2

journal tele france 2France 2 a proposé dans l’édition du 10 avril 2011 du journal télé de 20h présenté par Laurent Delahousse un reportage de plusieurs minutes dédié à la sexualité des personnes handicapées et plus particulièrement le sujet tabou de l’assistance sexuelle.

Pendant ces cinq minutes diffusées à heure de grande écoute, le reportage présente la situation de quelques personnes handicapées et pose la question de savoir si elles ont droit de vivre leur désir et d’accepter à la sexualité dont elles sont privées par leur pathologie.

Point sur l’absence de loi en vigueur en France, présentation des solutions proposées par les pays frontaliers comme la Suisse où l’assistance sexuelle est autorisée est rigoureusement réglementée, interviews de personnes handicapées, d’un sexologue et d’un assistant sexuel homme en Suisse sur la thématique de la sexualité… Toutes les facettes de la sexualité pour les personnes en situation de handicap sont abordées.

Bien qu’il ne traite pas le sujet en détail, ce reportage est très important pour l’évolution du regard porté sur les personnes handicapées. Il pointe du doigt les sujets tabous comme la sexualité et même la parentalité (une des personnes interviewées évoque rapidement le fait qu’elle a eu un enfant malgré le handicap) et les présente de façon objective, sans a priori ni complaisance malsaine.